Moon

Tony Hillerman

Rivages / Thriller - Avril 1996 - Traduction (anglais) : Danièle Bondil - Pierre Bondil

Tags :  Roman noir Roman d'enquête Psychologie Journaliste Quidam Années 1970 Littéraire Plus de 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 06 novembre 2010

Moon est un roman à part dans la bibliographie de l'auteur, délaissant pour un temps les indiens Navajos (il s'en excuse d'ailleurs en préambule), Tony Hillerman s'accorde une parenthèse sur le Vietnam.
Moon, un journaliste, rédacteur en chef dans un journal local se retrouve à l'hôpital au chevet de sa mère. Celle-ci vient d'avoir un malaise alors qu'elle embarquait pour le Vietnam. Moon apprend alors que Ricky, son frère, mort il y a quelques mois dans un accident d'hélicoptère près du Cambodge, a laissé derrière lui une fille, que sa mère avait prévu d'aller récupérer sa petite-fille, là-bas, après avoir tout planifié avec l'avocat de son frère. Moon promet à sa mère de tout faire pour ramener l'enfant, et part donc au Vietnam sur les traces de son frère.

Hillerman commence son roman le 12 avril 1975, alors que les États-Unis se sont retirés du Vietnam laissant les autorités locales gérer la guerre contre les Viêt-Cong, illustrant chaque début de chapitre d'un communiqué d'agence de presse ou d'un article de journal attestant plus ou moins objectivement de la situation de la région.
Bien que situé au Vietnam, Moon n'a rien d'un livre de guerre, mais est avant tout un livre très humain, comme l'est d'ailleurs l'œuvre d'Hillerman. Matthias Moon, lorsqu'il débarque au Vietnam et commence à rencontrer les amis et relations de Ricky, se retrouve confronté à l'image que son frère avait de lui, et qu'il a colportée autour de lui. Ricky, qui jouit d'une très bonne réputation, aimait et admirait énormément son grand frère. Moon se retrouve avec une image de demi-dieu face à ses interlocuteurs, alors que lui-même se voit comme un looser, comme un boulet qui a gâché la vie de sa mère à cause d'une erreur de jeunesse. Un accident tragique qu'il n'a toujours pas évacué. Cette distorsion va forcer Moon à se révéler. C'est cet aspect qui rend ce roman très humain et touchant, loin de la vision habituel du héros. C'est aussi une vision de la guerre assez différente des canons habituels.
On trouve quand même quelques points communs entre ce livre et les romans se déroulant dans la réserve Navajo de l'auteur dans le personnage de Lum Lee, dans sa croyance et sa quête religieuse si éloignée des préoccupations occidentales. En effet, celui-ci approche Moon par rapport à un travail qu'il avait confié à Max : retrouver les ossements de la sépulture d'un de ses ancêtres pour l'enterrer selon les principes de sa religion Feng Shui, et ainsi éloigner la malchance de sa famille. Et puis, on retrouve ce rythme si particulier inhérent aux romans de Hillerman.

Moon était considéré par Tony Hillerman comme son meilleur livre. Son meilleur, je ne sais pas, mais peut-être son plus personnel et certainement son roman le moins noir.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Tout Hillerman, bien sur ! Mais dans un thème assez proche, Sylvia de Howard Fast comblera n'importe quel lecteur.

Le début...

Les dix premières lignes...

PHNOM PENH, Cambodge, 12 avril (Agence France-Presse) – Les États-Unis ont abandonné leur ambassade ici ce matin : six hélicoptères sont descendus dans le périmètre de la représentation diplomatique pour évacuer l'ambassadeur et le personnel encore sur place.
Ces événements se déroulent au moment où tombent les dernières résistances de l'armée cambodgienne et où déferlent sur la capitale les soldats khmers rouges, très souvent à bord de blindés et de camions pris à l'ennemi.


Le premier jour
12 avril 1975

Quand il franchit la porte de la salle de rédaction, Shirley lui indiqua du geste qu'il avait un correspondant en ligne. Moon, lui répondit par le signe qui signifie "je rappellerai", jeta son chapeau sur son bureau, s'assit et regarda D. W. Hubble.
— Pas grand-chose, annonça celui-ci. L'Associated Press a une tornade précoce dans l'Arkansas. Pas emballant, mais ça pourrait s'améliorer. Ça continue à merder à mort au Viêt-nam, Ford a une conférence de presse prévue pour onze heures, heure de Washington, Kissinger a fait une déclaration (…)


La fin...

Quatrième de couverture...

Rédacteur dans un petit quotidien du Colorado, Moon Mathias s'est enlisé dans une existence routinière. Mais le 12 avril 1975, un coup de téléphone en provenance d'un hôpital de Los Angeles bouleverse ses habitudes. Sa mère, qu'il croyait en Floride, vient d'être victime d'un malaise cardiaque alors qu'elle s'apprêtait à s'envoler vers les Philippines.
Moon partira à sa place sur les traces de son frère, décédé quelque part dans le sud-est asiatique ravagé par la guerre.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Tony Hillerman










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition poche

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Le Peuple de l'Ombre (Le Peuple des Ténèbres) Là où Dansent les Morts Le Vent Sombre La Voie du Fantôme Porteurs de Peau Femme qui Écoute Le Voleur de Temps La Voie de l'Ennemi Dieu qui Parle Coyote Attend Les Clowns Sacrés Le Premier Aigle Le Vent qui Gémit