Terminus Iéna

Jean Amila

Gallimard / Série Noire - Février 1973

Tags :  Espionnage Polar politique Flic Années 1970 Populaire Moins de 250 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 26 septembre 2007

Un noyé repêché dans la Seine, amoché et inconnu. On convoque à la morgue Mme Stern qui recherche son mari, acteur, pour une hypothétique identification. Rien, mais le lendemain, l'appartement de la dame, sa propriétaire et l'immeuble qui va avec explosent.
Le mari, lui, Charles Evariste, est en province sur un tournage. Immergé à l'époque Empire pour le réalisme ; une adaptation d'Une Ténébreuse Affaire de Balzac. Il ne sait rien, n'est pas venu à l'enterrement de sa femme. Le commissaire Verdier envoie sur place Edouard Magne, dit Géronimo, son flic hippie, pour vérifications d'usage...

Géronimo est un des rares personnages récurrents crée par Jean Amila. Déjà croisé dans Contest-Flic, le voici cette fois confronté à un bien étrange dossier. Étrange... et obscur. Il y est question de disparitions qui n'en sont pas, de tournage de cinéma ; de sosies en goguette ; mais surtout de services et d'agents secrets.
Ceci étant, héros ou lecteur, on a bien du mal à se retrouver dans cette intrigue passablement compliquée. La guerre froide est terminée, la hache du même tonneau soit disant enterrée, mais la lutte continue. Toute la famille barbouze rivalise d'inventivité pour monter les coups les plus tordus, en toute impunité.

Pour les gens de "l'Intelligence", les subtils, les cagoulards et autres agents issus des sûretés d'État, un crime, c'est tout autre chose... C'est une combine soigneusement briquée et peaufinée, où la mort d'un, ou de plusieurs centaines d'individus n'a aucune importance, devant l'élégance intrinsèque de coup... C'est un jeu de seigneurs ! Un jeu de paranos qui s'emmerdent, et auxquels les contribuables mettent à disposition tous les moyens pour blouser qui ils veulent, y compris finalement la justification de n'importe quelle saloperie, au nom sacré de l'intérêt supérieur de l'État, qu'ils sont bien entendu seuls à piger !

Jean Amila, avec sa verve habituelle, dénonce cet état dans l'État, ses méthodes, mais à trop vouloir coller à la réalité, il finit par nous perdre, lâchés sur la plaine brumeuse d'Iéna, en pleine bagarre, sans savoir de quel côté viendra le prochain coup. Peut-être était-ce, justement, l'effet recherché ? Et dans ce cas-là, c'est assez réussi. Déstabilisant, même.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Retrouvez Géronimo dans Contest-Flic ou encore La Nef des Dingues.

Le début...

Les dix premières lignes...

Ç'avait commencé à Austerlitz.
Au pount, bien sûr, à l'entrée de l'Institut médico-légal.
Corvée, pour l'O.P. Edouard Magne chargé de réceptionner une dame éplorée qui cherchait son époux disparu depuis trois mois.
Or, depuis vingt-quatre heures, la Morgue avait un nouveau noyé à disposition, repêché nu dans un état de décomposition avancé et complètement amoché par les hélices des chalands (...)


La fin...

Quatrième de couverture...

L'affaire est pourtant simple au départ : un noyé à reconnaître à la morgue. Mais... qui est qui, alors que foisonnent les sosies et les agents secrets, de 1806 à nos jours ? Il faudra que Géronimo, petit flic contestataire, se pointe en personne sur le champ de bataille d'Iéna, pour tenter d'y voir plus clair... Un vrai cinéma !


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Jean Amila










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition poche

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Y'a pas de Bon Dieu ! Motus ! La Bonne Tisane Jusqu'à Plus Soif Langes Radieux La Lune d'Omaha Pitié Pour les Rats Noces de Soufre Les Fous de Hong-Kong Le Grillon Enragé Contest-Flic La Nef des Dingues Le Boucher des Hurlus Le Chien de Montargis Au Balcon d'Hiroshima