Pleure Pas, le Mistral se Lève

Gilles Del Pappas

Jigal Polar - Avril 2001

Tags :  Polar politique Polamour Road Polar Crime organisé Quidam Marseille Années 1970 Original Entre 250 et 400 pages

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 31 janvier 2006

Recommandé Constantin décide de partir en Turquie et choisit de voyager en bateau afin de pouvoir emmener avec lui sa Titine : une belle 4L rouge. Durant cette traversée, il rencontre Suzanne, femme d'affaires, d'une cinquantaine d'années, énergique, cultivée qui connaît très bien toute cette partie du monde. Mais il croise surtout Wola, grande blonde, qui joue à cache-cache avec lui pendant la durée du voyage, ce qui ne fait qu'intriguer encore plus le Grec.
Arrivé à Istanbul, il récupère sa voiture et se fait braquer par Wola, qui le force à la conduire dans une ville plus lointaine. Sous la menace d'un couteau mais aussi parce que cela lui permet de rester plus longtemps avec elle, il va la conduire, la perdre puis suivre sa trace jusqu'en Afghanistan.

L'intérêt de ce roman réside dans la narration de ce voyage car Constantin rencontre des hommes, partage la culture, la cuisine, le quotidien de peuplades d'origines diverses.
En 1973, de jeunes européens partent pour Kaboul, l'Inde, pour vivre autre chose et comme Constantin finissent par plonger dans l'enfer de la drogue.
Mais il s'agit aussi d'un état des lieux : deux grandes puissances s'affrontent pour garder leur influence sur ces régions du monde. L'intérêt économique passe avant l'avenir de ses populations, qui se rebellent parfois, s'accommodant d'alliances qui finissent par les perdre.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Les autres aventures de Constantin bien sûr et en parallèle pour en savoir un peu plus de l'histoire de la Turquie : L'Arménienne aux Yeux d'Or de Maurice Gouiran.

Le début...

Les dix premières lignes...

Ma vue se brouille, et pourtant c'est avec terreur que je revois clairement, Le soleil, comme un symbole blanc, bénéfique, se lève là-bas sur la pleine mer.
Il murmure, extatique.
— Edmond Dantès !
Il s'identifie totalement au héros d'Alexandre Dumas.
Comme lui, il fut enfermé, spolié alors qu'il était complètement innocent.
Et puis. il s'était également évadé d'une île à la nage. Une mer hostile, froide, noire, mais qui devint finalement une alliée.
En fait il l'avait vaincue, par la force (.).


La fin...

Quatrième de couverture...

Naples, Istanbul, Kaboul, Bamyan. Constantin en avait si souvent rêvé. Fuyant Marseille qui l'étouffe, il s'embarque début 73 vers l'Orient à bord du ferry qui rallie Istanbul.
Sur le bateau, Wola, une jolie blonde énigmatique, lui crame immédiatement le cour et l'entraîne de Grèce en Afghanistan dans le sillage des révolutions qui font trembler la région.
La route sera longue et homérique. Mais Constantin ne manque ni de ressources ni d'imagination pour se sortir des traquenards et affronter aux côtés des moudjahiddins, les barbouzes, la CIA et les pilleurs de tout poil.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Gilles Del Pappas










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Le Baiser du Congre Bleu sur la Peau Le Jobi du Racati Massilia Dreams Du Sel Plein les Yeux La Mue de la Cigale Vogue, Bel Engatseur