Avant le Gel

Henning Mankell

Seuil Policiers - Septembre 2005 - Traduction (suédois) : Anna Gibson

Tags :  Roman d'enquête Polar social Mystique Flic Suède Années 2000 Plus de 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 31 octobre 2005

Recommandé On attendait avec impatience la parution française de ce roman de Henning Mankell, sorti en Suède depuis 2002, et mettant en scène Linda Wallander, la fille du célèbre commissaire, entrant elle-même dans la brigade d'Ystad. La "confrontation" promettait des étincelles, les aficionados ne seront pas déçus...
Le récit s'ouvre, en guise de prologue, sur le suicide collectif, le massacre de la secte du Temple du Peuple, à Guyana en 1978. Une extermination massive de plus de mille personnes, hommes, femmes, enfants, un évènement réel qui permet à Mankell d'entrer dans la fiction en faisant apparaître un survivant à ce carnage.
Retour à Ystad, août 2001. Un cinglé sadique s'amuse à enflammer des cygnes pour le plaisir fugace de les voir, dans la nuit noire, s'envoler dans les flammes. Linda Wallander, quant à elle, vient de terminer sa formation à l'école de police de Stockholm et est de retour à Ystad où elle doit bientôt prendre ses nouvelles fonctions d'aspirante. Elle habite provisoirement chez son père et ces deux-là se tapent un peu sur le système... Linda, impatiente d'entamer sa carrière, passe le temps en renouant des liens avec ses anciennes amies d'enfance.
C'est alors qu'on découvre, au fond d'une forêt, une macabre mise en scène qui va mettre en émoi tout le commissariat : une tête coupée, accompagnée de deux mains aux doigts entremêlés sur une bible griffonnée. La police est sur les dents, Kurt Wallander en première ligne. Quant à Linda, l'inquiétude lui vient suite à la disparition inexpliquée d'une de ses amies...

Henning Mankell prend son temps, il n'est pas un habitué des rythmes frénétiques chers à certains, mais plutôt du crescendo organisé. Toute la première partie de ce roman s'attache plutôt à la psychologie des personnages et aux retrouvailles entre Linda et son père. L'auteur montre, avec une grande acuité et beaucoup de délicatesse, les zones d'ombres des âmes torturées, les sentiments qui unissent père et fille, les incompréhensions aussi, les questionnements ; ils se ressemblent tant dans leurs différences... Linda (re)découvre son père :

Je le soupçonne d'être un type profondément sentimental, qui rêve en secret de petits rendez-vous romantiques et qui déteste, au fond de lui, la réalité incompréhensible et brutale qui l'entoure.

Alors l'intrigue se développe et apparaît le cœur de ce roman et sa raison d'être. Henning Mankell s'interroge sur les sectes fanatiques, faisant le distinguo entre les escrocs, les gourous de pacotille et ceux, ô combien plus dangereux, qui ont vraiment la foi, leur foi, même teintée de folie.
L'auteur décrit le parcours d'un homme perdu, ne trouvant pas sa place dans une société mercantile, à la recherche d'un épanouissement personnel, qui va dériver, au hasard des rencontres, et se forger une image de messie rédempteur. Sa "croyance" prend ses fondements dans la bible et la chrétienté, qu'il adapte à sa folie, à sa quête de valeurs fondamentales. L'homme n'est pas fou pourtant. Il croit, il détient la vérité, sa vérité, ce qui est bien pire.
Henning Mankell analyse cette descente aux enfers (ou cette montée au ciel...) avec la même finesse dont il fait preuve pour décortiquer les rapports père-file. Il s'interroge, et par là même son lecteur, sur les tenants de cette dérive religieuse, rappelant au passage qu'aucune "église" n'est à l'abri de tels fanatismes ou intégrismes. Un rappel brûlant à l'actualité.
Reste une intrigue à la construction irréprochable, servie par un style qui fait merveille, des personnages d'une profondeur et d'une épaisseur jamais en défaut. Henning Mankell n'est pas un grand optimiste dans sa vision de la société humaine en mouvement, mais il n'en a pas pour autant perdu tout espoir :

Je redoute l'automne (...). J'ai peur de tous ces brouillards qui arrivent en rampant, de toute cette pluie et de toutes ces corneilles qui croassent dans les arbres. La seule chose qui me redonne du courage, c'est de penser aux fleurs de printemps que je plante en ce moment dans mon jardin.

Un vrai grand roman !..


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Sur ce même sujet des sectes, dans un genre différent, et traitant cette fois plus particulièrement de l'église de scientologie et de ses pratiques, vous pouvez lire le roman de Paul Colize, Clairs Obscurs, admirablement documenté.

Le début...

Les dix premières lignes...

Les pensées fusaient dans son cerveau telles des gerbes d'aiguilles chauffées à blanc. La douleur devenait insoutenable. Pour éloigner la panique, il tenta désespérément de réfléchir. Qu'est-ce qui le tourmentait le plus ? Pas besoin de chercher. Il savait. C'était la peur. Que Jim lâche ses chiens sur lui, comme sur une proie terrorisée, aux abois. Il était devenu gibier. Toute cette longue nuit du 18 eu 19 novembre où il resta terré, à bout de force, sous un arbre déraciné, il crut entendre les chiens (...).


La fin...

Quatrième de couverture...

Fin août 2001, dans la forêt aux abords d'Ystad, la police fait une atroce découverte : une tête de femme coupée, deux mains jointes comme pour la prière reposent près d'une bible aux pages griffonnées d'annotations. Ce crime intervient après une série d'incidents macabres, notamment l'immolation d'animaux par le feu. Le commissaire Wallander est inquiet. Ces actes révoltants seraient-ils le prélude à d'autres sacrifices, humains cette fois, et de plus vaste envergure ?
Linda Wallander arrive à Ystad, impatiente d'endosser l'uniforme de la police. Contre l'avis de son père, dont elle partage déjà l'anticonformisme et l'irascibilité, elle se lance dans une enquête parallèle, qui l'entraîne vers une secte religieuse fanatique, résolue à punir le monde de ses péchés. Linda va bientôt le regretter...


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Henning Mankell










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition poche

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Meurtriers Sans Visage Le Guerrier Solitaire La Cinquième Femme Les Morts de la Saint-Jean La Muraille Invisible Les Chiens de Riga La Lionne Blanche L'Homme qui Souriait Le Retour du Professeur de Danse L'Homme Inquiet