La Tragédie de Lurs

Jean Meckert

Gallimard - 1954

Tags :  Journaliste France Années 1950 Populaire Moins de 250 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 11 juin 2007

Je ne reviendrais pas sur l’histoire de l’affaire Dominici, connue de tous. Le sel de ce livre, c’est son incroyable humanité. Meckert se contente des faits. Il se base sur les articles de journaux et sur son séjour à Lurs en tant qu’envoyé spécial. Il essaie de prendre du recul pour analyser le travail des journalistes, dont il était deux ans auparavant. Sobrement, Meckert replace l’affaire dans sa géographie. Il nous parle de Lurs, de la ferme des Dominici, leurs relations, leurs habitudes. Presque sur le ton du documentaire. Mais sa plume nous emmène plus loin. Nous franchissons les portes, il nous fait entrer dans leurs vies.

Après une reconstitution de l’instruction et les divers rebondissements qu’elle aura, il se penche sur le martelage et l’acharnement de certains moyens d’information sur la famille Dominici. Les effets de une, les manchettes racoleuses, les suppositions. À l’époque les journaux papiers étaient la principale source d’information. La télévision n’était que peu répandue. C’est ce poids qu’ont les articles et la façon dont ils sont rédigés qui l’interpellent. Il ne juge pas, ne prends parti ni pour ni contre les Dominici. Il essaie de réunir les éléments à charge et à décharge.

On repense forcément à Patrick Dils, à l’affaire d’Outreau. À l’influence de ce fameux « quatrième pouvoir » que sont les médias.
La soupe du vingt heures est certes servie chaude et à la cuillère, mais c’est à nous de décider de l’avaler ou pas. Ce témoignage-enquête est de 1954, plus de cinquante ans plus tard il est criant d’actualité par sa sobriété et sa vision éclairée et humaine des faits.
Une lecture salutaire.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Contest-Flic, signé par le même auteur sous le pseudonyme de Jean Amila, librement inspiré des faits relatés dans cet opus. De Sang-Froid, de Truman Capote pour l’aspect documentaire et enquête sur un fait-divers ayant défrayé la chronique.

Le début...

Les dix premières lignes...

Un crime est un crime. Et quoi qu’on en dise, rien n’ajoutera ou n’enlèvera à l’horreur.
Du moins, en théorie… Car en pratique, un crime n’en vaut pas un autre. Il en est qui passent complètement inaperçus, d’autres qui secouent l’opinion publique de violents spasmes.
Cela tient à quoi ? à la nature du crime, de l’assassin, ou de l’information ?.. Peut-être un peu des trois. Il est très malaisé de dégager une loi. Mais ce qu’il y a de certain c’est que, pour l’opinion publique, des crimes « rendent », et d’autres ne rendent pas.
Il n’est d’ailleurs pas même utile que les crimes soient vrais pour êtres accueillis avec passion. Les auteurs de romans et de films policiers l’ont compris depuis fort longtemps. Le mystère, l’ambiance et l’effet déroutants de l’attente, baptisé « suspense », sont des atouts suffisants pour gagner le cœur du public. Quant aux assassins et aux assassinés, si l’on veut mon avis : le public s’en fout. (…) Il veut condamner ou absoudre !
(…)
Et ce que je veux raconter ici n’est pas tant l’histoire d’un crime que l’histoire d’un spasme d’opinion devant un spectacle gratuit.
(…)
Le malheur, c’est que les personnages de ce drame ne sont pas en représentation ; ils sont vrais. Et les morts ne se relèveront pas pour saluer (...)


La fin...

Quatrième de couverture...

En 1952, Meckert est envoyé à Lurs par le journal France Dimanche pour couvrir ce qui deviendra un des faits-divers les plus retentissant du siècle : l’affaire Dominici. Deux ans plus tard, Meckert revient sur cette expérience et examine le rôle tenu par les médias dans le développement de l’affaire. Entre faits bruts et récits à scandale, il tente d’analyser le travail de journaliste et livre son propre point de vue sur les faits qui, cinquante ans plus tard, continuent de susciter des commentaires et d’alimenter des fictions.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Jean Meckert










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Nous Avons les Mains Rouges