Sur un Air de Navarro

Tito Topin

Suite Noire - Octobre 2006

Tags :  Flic Paris Années 2000 Moins de 250 pages

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 1er novembre 2006

Quatorze juillet. Paris se vide, Jacques Benchimoun, dit Bentch, commissaire de police, apprécie. Tout comme il apprécie Clara qu'il a rencontrée lors du défilé sur les Champs Élysées et qui se trouve maintenant dans son lit ; enfin celui de la chambre d'hôtel où il a ses habitudes...
Ni Clara, ni Bentch, n'ont prévu les préservatifs et voilà bientôt notre commissaire parti courir les pharmacies de garde à la recherche du précieux latex. À son retour à l'hôtel, c'est la cadavre encore chaud de la belle qu'il découvre, abattue avec, semble-t-il, son arme de service qu'il avait laissée sur place...

Voilà donc, comme annoncé, le retour du commissaire Benchimoun, rencontré pour la première fois dans Bentch et Cie. Il se retrouve cette fois pris dans une diabolique machination, victime de ses débordements hormonaux et d'un mauvais concours de circonstances, contraint de se cacher et de mener l'enquête en solitaire, ou presque, en tout cas en dehors des voies officielles.
Tito Topin, qui a vu le contrat qui le liait à TF1 pour l'écriture des épisodes de la série Navarro rompu, s'est remis depuis à publier quelques romans et revient à ses premières amours qui l'avaient amené à rejoindre la Série Noire au début des années quatre-vingts pour quelques titres. Mais il faut croire que le souffle s'en est allé ou qu'à trop écrire pour satisfaire les instants de cerveaux disponibles on finisse par perdre un peu la main.
Sur un Air de Navarro, très court roman d'à peine cent page, met donc en scène un flic pris au piège qui va se sortir tout seul du pétrin. Bien. Sorti de là, pas grand chose à redire. Quelques clins d'œils, comme cet écrivain américain qui partage le même hôtel désert que le commissaire, un certain Raymond Chandler (Sur un Air de Navaja...), un peu porté sur la bouteille, Alice la standardiste d'occasion qui rédige un mémoire sur la représentation de la police dans les séries télévisuelles françaises, ou ce chauffeur de taxi qui explique qu'avec le générique de Navarro dans son auto radio il amadoue tous les flics en cas de problèmes, ou encore l'adjoint fidèle, Lepape, collectionneur de pots de chambre...

L'affaire vaut plus par ses personnages que par son intrigue un peu tirée par les cheveux, il faut bien l'avouer. Ça se lit d'une traite, sans difficulté, et ça s'oublie aussi vite, sans laisser de traces.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Le commissaire Benchimoun est apparu pour la première fois dans Bentch et Cie, aux prises avec un meurtrier en série.

Le début...

Les dix premières lignes...

Vendredi. Vingt heures vingt-sept.
Cette année, la fête nationale est tombée un vendredi.
Le journée a été superbe, le défilé du 14 Juillet de toute beauté avec ses marins ses pompiers ses unités d'élite, avec ses jolies saint-cyriennes plumeau de l'Alcazar sur la tête, ah les petites femmes les petites femmes de Paris ! avec ses légionaires de bac à sable chaud, tiens, tiens, voilà du boudin ! avec les fumées bleu blanc rouge de la patrouille de France, vavavroum ! Journaux, radios, internet assurent que la deuxième quinzaine de juillet promet d'être aussi belle que la première sur l'ensemble du territoire (...).


La fin...

Quatrième de couverture...

les éditions La Branche et leur collection Suite Noire ont choisi de ne pas doter leurs ouvrages de quatrième de couverture.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Tito Topin










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Graffiti Rock Piano Barjo 14ème Nocturne 55 de Fièvre Honey Money Tchatcha Nouga Shanghai Skipper Bentch et Cie Bentch Blues Cool, Bentch ! Photo Finish Parfois je me Sens comme un Enfant sans Mère Des Rats et des Hommes