La Bicyclette de Léonard

Paco Ignacio Taïbo II

Rivages / Thriller - Novembre 1995 - Traduction (espagnol) : Anne Masè

Tags :  Comédie Trafic Quidam Amérique du Sud Années 1990 Littéraire Original Entre 250 et 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 30 novembre 2005

Recommandé Prix Dashiell Hammett 1995.

Entrer dans un roman de Paco Ignacio Taibo II c'est se préparer à un voyage au long cours et à un dépaysement certain ; celui-ci ne déroge pas à la règle...
L'auteur y fait une nouvelle fois la démonstration de son talent de conteur et de son érudition qui lui permettent, avec une jubilation évidente, les constructions les plus osées. Car c'est bien là une de ses marques de fabrique : les "intrigues" de Paco ne sont pas à qualifier de "classiques" !
Imaginez que se croisent ici Léonard de Vinci, une équipe sud-américaine de basket féminin, un mercenaire trafiquant de drogue, un anarchiste espagnol et j'en passe et que tout ce petit monde va traverser ce roman dans un absolu désordre apparent, une espèce de foutoir perpétuel...
Et pourtant l'auteur aspire son lecteur. Impossible de poser ce roman avant d'en avoir englouti le point final, avant d'en avoir saisi la convergence d'un raffinement saisissant. Paco Ignacio Taibo II est un fantaisiste mais il tient à son discours et ne le lâche jamais. Il sait où il va et sait comment nous y emmener, en nous procurant un maximum de plaisir, fut-il obtenue par des moyens détournés. Un grand moment de lecture !..


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Paco Ignacio Taibo II a obtenu à trois reprises le prix Dashiell Hammett (prix du meilleur roman policier sud-américain) avec La Vie Même et l'excellent À Quatre Mains.

Le début...

Les dix premières lignes...

Pourquoi les esquisses sont-elle souvent plus belles que le résultat final et assurément bien plus intéressantes ? Pourquoi y a-t-il plus de force dans ces traits inachevés, dans ces ébauches, dans ces idées estompées, que dans le résultat que le peintre cherche et trouvera après ?
Sans aucun doute, l'attrait de l'ébauche s'explique par son caractère littéraire, par le fait que le tableau est raconté à partir de ses entrailles tièdes. À ce moment, en effet, les dessins sont des idées qui flottent avant de se raccrocher à la bouée finale. De toute évidence, les esquisses recèlent l'histoire du tableau à venir, mais elles révèlent également le pont jeté entre ce tableau et les idées qui sont à l'origine de ce dernier, les matériaux du réel qui devront s'y intégrer (...).


La fin...

Quatrième de couverture...

Léonard de Vinci était fasciné par l'impossible. C'est ainsi qu'il conçut, avec quatre cents ans d'avance, l'ébauche d'un véhicule de transport à deux roues, avec une selle, une traction arrière à pédales et une roue à pignons : ce que nous appellerions beaucoup plus tard une bicyclette...
José Daniel Fierro est envoûté par une joueuse de basket-ball américaine. S'il ne s'était pas cassé la cheville en descendant les escaliers de la Cinémathèque, il ne se serait pas abonné au câble et n'aurait pas découvert le basket-ball féminin...
Jerry a quitté Saigon avec le dernier hélicoptère américain ; un ancien associé dans le trafic de drogue, un bulgare, le contacte pour une mission douteuse...
Anarchiste activiste, Angel del Hiero, surnommé l'Ange de la Mort, se déguise tout à tout en bonne sœur, en Galicien, coureur de jupons, en Sénégalais bossu, en joueur d'orgue de Barbarie, pour combattre les fascistes, et notamment l'affreux baron de Kœnig, expert en chantage, pots-de-vin et assassinats dans la Barcelone des années vingt.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Paco Ignacio Taïbo II










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition poche

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

A Quatre Mains Ombre de l'Ombre D'Amour et de Fantômes Adios Madrid