Mauvais Coucheur

Carl Hiaasen

Editions des Deux Terres - Mai 2014 - Traduction (anglais) : Yves Sarda

Tags :  Roman d'enquête Comédie Trafic Arnaque Flic Floride Années 2010 Humoristique Entre 250 et 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 13 mai 2014

Fidèle à son terrain de prédilection, c'est dans les Keys, au sud de la Floride, que nous entraîne Carl Hiassen, sur les pas d'Andew Yancy, flic en délicatesse avec sa hiérarchie.
Ex-inspecteur à la brigade criminelle de Miami, il en a été viré après avoir voulu s'attaquer à un de ses collègues qui pratiquait allègrement l'arnaque. Réaffecté auprès du sheriff de Key West, c'est après une altercation musclée avec le mari de sa maîtresse — qu'il a tout de même sodomisé en public avec un aspirateur de table — qu'il se retrouve à nouveau sur la touche et transféré à la « brigade des cafards » pour laquelle il supervise les inspections sanitaires des restaurants du coin. Une routine tout à fait réjouissante…
Tout va changer lorsqu'un touriste repêche au bout de sa ligne un bras humain bien encombrant pour le sheriff qui ne souhaite que naviguer en eaux calmes et assurer sa prochaine réélection. Aussi charge-t-il Yancy, qui lui est redevable de ne pas avoir été purement et simplement éjecté de la police, de refourguer cette indélicate pièce à conviction à la police scientifique de Miami, histoire de se débarrasser de l'affaire. Mais c'est sans compter sur l'âme policière bafouée d'Andrew qui va se lancer dans une enquête toute personnelle afin de retrouver le propriétaire du membre qu'il transporte dans une glacière…

Il s'en passe de drôle(s) sous le soleil de Floride, et sans doute un peu plus encore lorsqu'on pousse plus au sud, dans l'archipel des Keys, voire à l'est, du côté des Bahamas. Là, au bout du bout du monde, la loi est à géométrie variable, mais c'est pourtant dans cette région que s'est établi Andrew Yancy, flic dans l'âme et à la fois rebelle face à l'autorité.
Carl Hiaasen fait de lui un personnage auquel on s'attache rapidement, sorte d'indépendantiste nageant dans une marre de corruption et de compromission, et c'est avec entrain qu'on embarque à ses côtés à la recherche d'une explication concernant ce bras repêché au large. D'autant qu'il est plutôt bien entouré, comme avec la sensuelle Bonnie qui partage parfois sa couche.
La quête de Yancy est assez rocambolesque, semée d'embûches et de personnages secondaires savoureux : la Reine Dragon, sorte de prêtresse vaudou obsédée et croqueuse d'homme ; le singe Dring affublé de couche culottes qui a joué au cinéma au côté de Johnny Deep ; Neville, son actuel propriétaire, et j'en passe.
L'écriture et la construction sont très « cinématographiques », l'humour omniprésent, sarcastique, et le tout possède ce petit air déjanté dont raffole certains auteurs américains.
Mais comme tout bon « humoriste » qui se respecte — et surtout quand celui-ci a été longtemps journaliste — Carl Hiaasen sait glisser dans son récit quelques parcelles de réalité, comme les constructions illégales, la préservation de la nature, la corruption, l'escroquerie à grande échelle…
À sa manière, il confirme l'adage : il vaut mieux en rire que d'en pleurer.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Carl Hiassen pratique un humour sarcastique qui n'est pas sans rappeler celui de Christopher Moore, qu'on aurait marié avec Joe R. Lansdale.

Le début...

Les dix premières lignes...

Par le jour le plus chaud du mois de juillet, pêchant à la traîne dans des eaux d'un calme plat près de Key West, un touriste du nom de James Mayberry remonta un bras humain. Sa femme fila à l'avant du bateau et le burrito de son petit déjeuner gicla aussitôt.
— Qu'est-ce que vous attendez ? gueula James Mayberry au mataf. Décrochez-moi ce truc de ma ligne !
Le gamin eut beau tirer et tordre, les barbillons de l'hameçon étaient bien enfoncés dans l'os. Le capitaine, qui finit par descendre de la passerelle, libéra avec des pinces brucelles le membre en décomposition, avant de le déposer sur de la glace pilée dans l'un des conteneur isothermes.
— Mais bon Dieu, où on va mettre notre poisson, maintenant ? objecta James Mayberry (…)


La fin...

Quatrième de couverture...

Un jeune couple en voyage de noces sur la pointe des Keys, en Floride, repêche un bras sectionné. Voilà qui suffit à éveiller les soupçons d’Andrew Yancy, ex-inspecteur de police réaffecté malgré lui à la « brigade des cafards », chargée du contrôle sanitaire des restaurants. Bien décidé à récupérer son poste et l’insigne qui va avec, Yancy entreprend sa propre enquête, tout sauf officielle. Ses recherches le mènent de la Floride à une île perdue des Bahamas. Il y rencontre un natif du lieu qui ne recule devant rien pour empêcher un promoteur d’édifier un nouveau complexe touristique sur son île. Pour retrouver le propriétaire du bras, Yancy fera appel à tous, même à un singe bahamien, pourtant bien mauvais coucheur.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Carl Hiaasen










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Cousu Main Pêche en Eau Trouble