Une Femme Seule

Marie Vindy

Fayard - Mars 2012

Tags :  Roman d'enquête Polamour Flic Quidam France profonde Années 2000 Entre 250 et 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 13 avril 2012

Recommandé Marianne Gil, écrivain, vit en dehors du fracas de la ville avec pour compagnons sa plume, la nature et ses chevaux. Ex-compagne du chanteur Marc Edern, elle a conservé l'usage d'une de ses propriétés lorsqu'ils se sont séparés. C'est là qu'un matin, alertée par son ami Joe, Marianne découvre non loin d'une grange isolée le cadavre d'une jeune femme.
Francis Humbert, capitaine de gendarmerie, se voit confiée cette enquête. Il rejoint bientôt ce coin isolé de la Haute-Marne et commence ses investigations. Personne en connaît la victime ni ne semble l'avoir aperçue au village voisin. On ne retrouve sur elle aucune pièce d'identité. Que pouvait-elle bien faire dans ce coin perdu ? Et pour quelles raisons l'a-t-on retrouvée à quelques encablures de cette propriété ?

Marie Vindy nous livre avec Une Femme Seule un roman d'enquête minutieux qu'elle situe dans une région qu'elle connaît bien. Au cœur de l'hiver, dans le froid, alors que chacun se retranche derrière des murs épais, une jeune femme est venue trouver la mort, seule. La situation isolée de la scène de crime, sa proximité directe avec la propriété dans laquelle vit Marianne Gil oriente tout naturellement les recherches et même si elle n'a rien vu, rien entendu, cette dernière se retrouve en tête de la liste des témoins.
Marianne est une belle femme, solitaire, indépendante, voire un peu farouche, et le capitaine Humbert qui vient à peine de divorcer et s'ennuie ferme dans sa caserne, ne tarde pas à être séduit. Pour autant, il poursuit ses investigations, fouillant autour de Marianne tant que l'identité de la victime n'est pas établie.

Marie Vindy donne un rythme lent à son récit, mais par son écriture sensible, discrète, qui exclue toute fioriture excessive, elle s'attache à la psychologie des personnages qu'elle met en scène. Au fil des pages, on apprend à connaître Marianne, son histoire, ses secrets, et l'on comprend aisément l'attirance grandissante d'Humbert pour cette femme troublante.
On avance à pas comptés, sans jamais s'ennuyer, dans un paysage immobile. Le gendarme mène son enquête avec le peu d'éléments dont il dispose jusqu'au moment où la jeune victime est enfin identifiée, ouvrant de nouvelles pistes. Née sous X, puis adoptée, ne pourrait-elle la fille cachée du chanteur à succès Marc Edern ? Ou celle de Marianne ?

Malgré ces rebondissements, Marie Vindy continue de tracer son sillon du même pas opiniâtre. Elle fouille au plus profond de ses personnages et réussit un très beau portrait de femme tout en n'oubliant jamais de soigner son intrigue. Et si les affres de l'adoption, d'une naissance de parents inconnus et la quête d'identité quelles sous-tendent sont traités ici avec précision, tout comme sont relatés les différents jalons de l'enquête de police, ou analysée la situation d'un "étranger" dans un coin reculé de province, c'est bien Marianne, une femme seule, aussi solide que fragile, qui habite ce roman très réussi et très… féminin.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Marie Vindy n'en est pas à son premier essai (vois ci-dessous, entre autres) mais elle trouve ici un nouveau ton, une nouvelle approche, qui fait s'éloigner le crime et le criminel pour laisser la lumière se répandre sur ses personnages et ça lui va très bien.
Dans la série enquête de gendarmerie et atmosphère, je ne peux que vous recommander Le Vagabond de la Baie de Somme de Léo Lapointe, ou côté image, de visionner quelques Chabrol, le cynisme en plus…

Le début...

Les dix premières lignes...

Lundi 10 janvier, 7h50
La fatigue accumulée les trois derniers jours l'avait saisie la veille, à son retour. Marianne dormait d'un sommeil profond, lourd et sans rêve, quand une pluie de coups contre la porte la réveilla en sursaut. Elle ouvrit les yeux, désorientée.
Le jour se levait à peine, mais quelqu'un l'appelait. On criait son prénom. Elle reconnut la voix et son cœur fit un bond dans sa poitrine. Le présence de Joe de si bonne heure ne pouvait avoir qu'une seule explication : les chevaux, ses chevaux (…)


La fin...

Quatrième de couverture...

Un petit matin de janvier, au lieu-dit de l'Ermitage, Marianne Gil est réveillée par une pluie de coups frappés à sa porte. Son ami Joe, affolé, a découvert le corps sans vie d'une jeune fille derrière les granges, au fond de la propriété. Ils préviennent les autorités.
Le capitaine Francis Humbert, de la brigade de recherche de Chaumont, prend la tête des opérations. Les premières constatations révèlent que la victime a été étranglée, mais rien ne permet d'établir son identité. Qui est-elle ? Et que faisait-elle seule, dans les bois, en plein hiver ?
Mystérieuse Marianne, qui vit cachée et porte un secret que ni le silence ni la solitude n'ont su consoler. Écrivain de renom, cette femme seule à la beauté sauvage dégage une fragilité à laquelle Humbert sent confusément qu'il ne peut résister. Divorcé, englué dans une vie de caserne qui ne lui convient plus, cet enquêteur acharné va tout risquer pour la protéger de son passé…


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Marie Vindy










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Mektoub Le Sceau de l'Ombre