Mort à Denise

Sébastien Gendron

Baleine - Avril 2010

Tags :  Polar politique Comédie Détective amateur Années 2000 Populaire Moins de 250 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 08 décembre 2010

Denise Gloval est la présidente d'une minuscule île des Grenadines. Alors qu'elle fête avec un beau discours les dix ans d'indépendance de sa République autoproclamée, un tireur embusqué touche son Premier ministre. Elle s'empresse alors de trouver un coupable parmi ses opposants, et ça tombe sur Bob Jackson, membre fondateur du Second Way et rasta spécialiste dans l'assemblage du cinquante-six feuilles…
De son côté, Gabriel est entrepris par un vague cousin de Vlad, le cuistot du Pied de porc, qui après avoir fait fortune a placé quelques économies dans un paradis fiscal ; une petite île des Grenadines, qui vient justement de bloquer tous les avoirs étrangers suite à la tentative d'assassinat de sa Présidente.
Persuasif, le cousin envoie le Poulpe récupérer son pognon au bout du monde. Il sera accompagné de Laura, une apprentie journaliste cliente de Chéryl.

Après avoir passé un bon moment de rigolade avec Taxi, Take off & Landing du même Sébastien Gendron, je me suis rappelé que j'avais sur mes tablettes un exemplaire de son Poulpe et qu'il semblait intéressant de voir quel traitement il avait pu réserver à ce personnage emblématique du polar francophone. Je n'ai pas été déçu du voyage…

On dira que Sébastien Gendron ne vise pas la prise de tête dans ses romans, privilégiant la légèreté et l'éclat de rire plutôt que la noire introspection. Il vous emmène dans son ailleurs coloré où les morts se relèvent après le clap de fin un sourire aux lèvres de la bonne blague qu'ils viennent de faire. C'est ainsi.
Comment dès lors embarquer ce redresseur de tort qu'est Gabriel Lecouvreur dans une aventure qui respecterait ce schéma. Avec un peu de fesses, bien sûr ! Même si celles proposées dégagent des effluves de parfum luxueux qui masquent mal l'arrogance de leur propriétaire, leur galbe amadoue les réticences du Poulpe.
Là où on s'étonne un peu plus, c'est lorsque Gabriel accepte sans broncher de venir en aide à un milliardaire roumain. La ficelle est un peu grosse, eut égard à son passé de réfractaire. Mais passons… D'autant que le rythme des chapitres ne laissent guère de place à une longue réflexion sur la chose, et l'on se retrouve bien vite sous des cieux exotiques, au beau milieu d'une île en forme de paradis fiscal.
Là, Gabriel retrouvera du ressort et ça n'est pas moins qu'une Révolution qu'il devra mener en compagnie de fumeurs de ganja qu'on voudrait faire passer pour de dangereux terroristes.

Mine de rien, sous couvert de rigolade, Sébastien Gendron pousse le Poulpe dans quelques uns de ses retranchements idéologiques. Faire la révolution, c'est une chose… Mais après ?
Quant aux petits cailloux hérissés de banque off-shore, vous en trouverez ici un bel exemple avec en prime une description sommaire mais efficace des mécanismes qui les sous-tendent.
Dans la forme, Sébastien Gendron n'est absolument pas sérieux. N'empêche qu'on peut rire et réfléchir en même temps. Demandez à Denise…


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Un peu de détente joyeuse ? Une petite parenthèse ? Lisez Taxi, Take off & Landing, du même auteur.

Le début...

Les dix premières lignes...

Il est proscrit par la loi de photographier ou de filmer Denise Gloval à moins de dix mètres. Ce qui est un sérieux problème lorsqu'on est, comme Mme Gloval, présidente de la République. Et qui plus est présidente de la République de Markinson Island, une île du Sud des Grenadines qui ne mesure pas plus de cinq cents kilomètres carrés et compte quelques cinq mille âmes, nonobstant la faune locale, principalement composée de sauriens plus ou moins volumineux, d'araignées plus ou moins agressives, d'oiseaux dont on ne saurait dire à quel territoire ils appartiennent tant ces saloperies sont opportunistes et apatrides sous prétexte qu'elles ont une paire d'ailes greffée à leur colonne vertébrale, et de tout un régiment de poiscailles à la grégarité douteuse qui, selon leur humeur, font ou non le bonheur des pêcheurs. On omettra ici les chiens et les chats à propos desquels tout à été dit (…)


La fin...

Quatrième de couverture...

Un petit paradis des Caraïbes, Markinson Island, est depuis quelques temps victime d'une poignée de soi-disant terroriste rastas. Denise Gloval, la présidente, vient d'échapper à un attentat. Et Nicolae Colinde, riche entrepreneur roumain, craint d'y laisser la fortune qu'il a planquée dans une banque « off-shore » de l'île. Alors il envoie le Poulpe, accompagné d'une jeune et jolie apprentie journaliste, récupérer son bien.
Est-ce vraiment une bonne idée ? Car à qui, d'une présidente et d'un milliardaire ou de rebelles autochtones, notre Poulpe va-t-il choisir de venir en aide ?


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Sébastien Gendron










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Mes Amis Mortels Taxi, Take off & Landing Quelque Chose pour le Week End Road Tripes La Revalorisation des Déchets Chevreuil