Camisoles

Martin Winckler

Fleuve Noir - Janvier 2006

Tags :  Roman d'enquête Polar social Trafic Corruption France Années 2000 Entre 250 et 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 31 janvier 2006

Martin Winckler poursuit sa croisade tel un Don Quichotte en "blouse blanche" partant à l'assaut de l'industrie pharmaceutique et de l'influence pernicieuse des intérêts financiers qui la gouvernent. Après avoir dressé un constat saisissant des mécanismes de mise sur le marché d'un médicament dans son précédent opus (cf. Mort in Vitro), il se lance cette fois dans l'anticipation et, à partir de sa propre vision, nous montre un futur aussi proche que peu engageant.

Juin 2007, les élections présidentielles françaises terminées, le nouveau gouvernement met en place la politique sécuritaire sur laquelle il a fait campagne et qui s'applique à de nombreux secteurs de la vie sociale, y compris celui de la santé.
Un an plus tard, le juge Watteau est amené à enquêter sur le "suicide" d'un haut fonctionnaire de la santé mis à l'écart par l'actuel gouvernement tandis que sa mère s'entiche d'une nouvelle émission de téléréalité qui fait fureur, construite sur l'utilisation et la diffusion d'images issues de webcams déposées chez des candidats volontaires ; vos voisins, comme si vous y étiez !..
De son côté, Charly Lhombre, ami du juge et médecin légiste, se cherche une place stable dans un des nombreux centres privés de santé qui ont vu le jour en "remplacement" des hôpitaux publics...

Difficile de résumer l'intrigue, les intrigues, qui nouent cette troisième incursion de Martin Winckler dans le monde du polar. Adepte de la narration éclatée, ça n'est qu'en assemblant les toutes dernières pièces du puzzle qu'il fait apparaître une convergence longtemps attendue.
L'auteur reprend le schéma, les personnages de son dernier roman, projette le tout dans un futur proche, et extrapole à partir de la dégradation de notre système de santé, de son état actuel, une situation plus désespérante encore où, toujours à l'œuvre, les pires intérêts, soutenus cette fois par les politiciens, s'en donnent à cœur joie. Il vient même mêler à tout ça une téléréalité réactualisée qui se fait complice...
Le portrait est assis sur des bases solides, les trois enquêtes proposées se suivent en parallèle et on croit même reconnaître quelques hommages au passage : il y a un peu d'Hercule Poirot dans le juge Watteau, un peu de Sherlock Holmes aussi, des traces d'Arsène Lupin dans l'ami de Claude, sa mère, mais bien que l'intention soit louable, on a du mal à accrocher vraiment à ces intrigues parallèles qui se mènent de front, on y croit pas tout à fait. Sans doute eût-il fallu un peu plus de liant pour réussir cette fois la recette.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Retrouvez le juge Watteau et Charly Lhombre, personnages récurrents dans les polars signé par Martin Winckler, dans Mort in Vitro et sa participation à l'aventure poulpesque, Touche pas à mes Deux Seins, à mon avis plus aboutis.

Le début...

Les dix premières lignes...

AFP - Paris, lundi 3 juin 2007
Au cours d'une allocution à la presse ce matin, le porte-parole de l'Élysée a annoncé que le président de la République avait tenu vendredi dernier un conseil restreint avec le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur et le garde des Sceaux désignés depuis son élection. Le chef de l'État leur a demandé de renforcer les mesures de sécurité intérieure dont il avait fait son cheval de bataille tout au long de la campagne présidentielle (...).


La fin...

Quatrième de couverture...

France, septembre 2008. Sur les instructions du nouveau président de la République, le gouvernement instaure une politique sécuritaire musclée. À Tourmens, grande ville de province, les personnages de Mort in Vitro - le précédent roman policier de Martin Winckler - sont confrontés à trois énigmes.
Le juge Watteau doit élucider de son fauteuil la mort suspecte d'un haut fonctionnaire de la santé ; sa mère, la respectable Claude de Lermignat soupçonne une psychiatre très médiatique d'avoir assassiné la présentatrice de Ça nous regarde !, envahissante émission de téléréalité ; et le Dr Charly Lhombre, invité dans l'un des hôpitaux psychiatrique les plus secrets du pays, y découvre un gigantesque laboratoire expérimental.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Martin Winckler










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition poche

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Touche Pas à mes Deux Seins Mort In Vitro