Nom de Code : Axiom Day

Henry Porter

Balland - Février 2004 - Traduction (anglais) : Jean-François Chaix

Tags :  Thriller Roman d'enquête Polar politique Complot Quidam Grande-Bretagne Années 2000 Original Plus de 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 1er mai 2006

Le premier roman d'Henry Porter, Une Vie d'Espion, démarrait avec un crash d'avion. Nom de Code : Axiom Day commence dans l'explosion d'un bus londonien. Constantine Lindow, biologiste moléculaire, américain d'origine irlandaise, est malheureusement au mauvais moment à la mauvaise place. Quand le bus explose, il attendait son frère avec qui il avait rendez-vous. Rapidement, il s'avère qu'il s'agit d'un attentat, et, à peine remis de ses émotions et de ses commotions, Constantine Lindow se retrouve accusé d'acte terroriste. Son frère aurait des liens avec l'IRA et serait un activiste recherché par la police.
Certes, la piste de l'IRA semble la plus évidente. Or, le patron du service antiterroriste chargé de l'enquête reste sceptique et se sent manipulé. Les services secrets britanniques tirent les ficelles dans l'ombre, mais heureusement, entre services c'est aussi la guerre. Constantine Lindow va donc trouver deux alliés de choc dans son combat pour la vérité. Le policier qui, à un an de sa retraite, préférera se défier de sa hiérarchie et sauver un innocent, et la responsable d'une branche du contre-espionnage qui jouera gros en affrontant les chefs de son propre camp.
L'enjeu est d'importance, car se profile un attentat bien plus violent que celui qui ouvre le livre. Le onze novembre, comme d'autres pays, l'Angleterre fête la signature de l'armistice de 1918, le Remembrance Day. À onze heures précisément se présenteront à la sortie du Foreign Office, le ministère des affaires étrangères, le Premier Ministre, la totalité du conseil des ministres, les responsables des principaux partis politiques et cinquante représentants du haut clergé. C'est là que veulent frapper les comploteurs.

Henry Porter nous entraîne une nouvelle fois dans un suspense d'espionnage sans céder à la facilité de la surenchère. Les techniques sophistiquées du terrorisme moderne et les sombres arcanes des services secrets s'entremêlent dans une enquête minutieuse, digne des meilleurs romans d'investigation. Sa grande force, en plus de tisser des liens étroits entre politique internationale et intrigues passionnelles, c'est de jouer avec la réalité contemporaine telle que nous la connaissons et que nous la vivons au jour le jour à travers les médias. Car il est évident que ce roman, comme le précédent, qui joue avec les peurs de l'homme occidental lambda, n'intéressera pas ceux qui ne suivent pas l'actualité.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Empire State, le troisième roman d'Henry Porter, continue l'exploration de ces deux mondes parallèles que sont le terrorisme international et le contre-espionnage.

Le début...

Les dix premières lignes...

Il savait où il se trouvait et à quoi il pensait quand c'était arrivé. Il pensait qu'il aurait aimé parler à cette fille en robe courte sous une veste longue. Elle se tenait sur le trottoir à quelques mètres de lui, balançant un petit sac à dos contre sa cuisse d'un geste impatient. Elle attendait quelqu'un, elle aussi. Il lui avait décoché un sourire en coin, faute d'échanger avec elle un regard de connivence qui aurait signifié : "On nous a posé un lapin à tous les deux." Elle l'avait ignoré et s'était approchée de la bouche de métro, regardant ostensiblement en bas des marches. Un souffle d'air montant du sous-sol avait soulevé sa robe. Contrariée, elle l'avait rabattue avant de l'épousseter comme si elle était couverte de poussière. Puis elle avait reculé d'un pas pour échapper au courant d'air et s'était réfugiée dans l'angle d'une vitrine, devant une agence de voyages (...).


La fin...

Quatrième de couverture...

Un bus explose en plein cour de Londres. C'est un carnage. Constantine Lindow, parce qu'il est d'origine irlandaise et qu'il trouvait sur les lieux du drame, passe du rang d'éminent microbiologiste à celui de vulgaire suspect. Quels sont ses liens avec l'IRA ? Qui était réellement son frère, à la vie soi-disant tranquille ? Pourquoi des membres du gouvernement et des services secrets souhaitent-ils trouver au plus vite une solution, aussi grotesque soit-elle ? À mesure que les histoires croisées s'enchevêtrent apparaît une vérité fascinante ; de celles qui aident à comprendre le monde.


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Henry Porter










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition poche

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

Une Vie d'Espion