1974

David Peace

Rivages / Thriller - Février 2003 - Traduction (anglais) : Daniel Lemoine

Tags :  Roman noir Polar social Corruption Serial Killer Journaliste Yorkshire Années 1970 Littéraire Original Poétique Entre 250 et 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 1er mai 2006

Recommandé Claque. Gigantesque.
En refermant ce bouquin monumental, un vrai bordel d'émotions. Envie de prendre la plume. Envie de hurler. Envie de s'enterrer chez soi et de ne plus jamais foutre le nez dehors, dans ce monde pourri.
Et puis un profond respect et une admiration sans bornes pour la qualité d'écriture, la justesse des sentiments et des personnages, la noirceur du paysage. L'envie de tirer son chapeau à un écrivain pareil, de partager le plaisir qu'il existe des écrivains comme ça. Capables d'aller chercher si loin, sans concession, sans fard. D'oser montrer, cracher, exhiber.
Dans une langue qui vous transperce comme une flèche, une succession de mots tranchants et tellement justes.

J'avais pris des claques, déjà. En découvrant Ellroy, Lehane et d'autres. Mais je ne me souviens pas d'avoir jamais terminé un livre avec ce creux dans la poitrine, choquée, transpercée de part en part.

Dès le début, l'ambiance est posée, admirablement. Noirceur pur jus, en quelques pages à peine. Même quelques lignes.
Pas évident de rentrer dedans tant c'est inhabituel, et puis ça devient comme une drogue, impossible d'en sortir.
C'est violent, brutal, sombre. Réaliste surtout. Sans fioriture.
Juste le peu qu'il faut de littérature autour pour faire passer la pilule.
Mais les dialogues sont pris sur le vif, les situations décrites de l'intérieur.

Je ne sais pas s'il est possible de conseiller la lecture de David Peace, sans doute faut-il être capable d'encaisser pas mal pour accepter d'aller au bout. Aimer les écritures incisives aussi.
Mais quoi qu'il en soit, c'est du très très grand.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Vous pouvez bien sûr continuer avec le même auteur, en lisant les trois volumes suivants de la quadrilogie (1977, 1980, 1983).

Vous pouvez aussi essayer Ténèbres, Prenez-moi la Main, de Dennis Lehane, pour la noirceur et la nature de l'intrigue.

Enfin, côté cinéma, pour l'expérience sombre et tranchante, peut-être apprécierez-vous Requiem for a Dream (Darren Aronofsky) ou Lost Highway (David Lynch).

Le début...

Les dix premières lignes...

- C'est toujours pareil : ce con de Lord Lucan et des putains de corbeaux sans ailes, fit Gilman, souriant, comme si c'était le plus beau jour de notre vie.
Vendredi 13 décembre 1974.
Attendant ma première " une ". Enfin le type dont on indique le nom et le titre : Edward Dunford, correspondant pour les affaires criminelles dans le Nord ; deux putains de jours trop tard.
Coup d'œil sur la montre de mon père.
Neuf heures et personne n'a dormi ; directement du Cercle de la presse, puant toujours la bière, dans cet enfer :
Salle des conférences, commissariat de Millgarth, Leeds (...).


La fin...

Quatrième de couverture...

Après Jeanette Garland et Susan Ridyard, la jeune Clare Kemplay vient de disparaître sur le chemin de l'école. Son cadavre sera bientôt retrouvé dans une tranchée sur un chantier.
Nous sommes en 1974, dans la région de Leeds. Noël approche. Edward Dunford, reporter à l'Evening Post, est encore un néophyte qui fait ses premières armes dans l'ombre du journaliste vedette de la rédaction, Jack Whitehead. Au volant de la vieille voiture de son père, il sillonne les routes de l'ouest du Yorkshire à la recherche d'indices susceptibles d'éclairer les meurtres de ces trois fillettes. Au début, il croit seulement chasser le scoop, mais plus il enquête, plus il découvre que bien des choses sont pourries au royaume du Yorkshire : policiers corrompus, entrepreneurs véreux, élus complices...


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

David Peace










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition Réédition poche

Du même auteur...

Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.

1977 1980 1983 Tokyo Année Zéro 44 Jours : the Damned United M comme Menace