Raid sur la Ville

Bill James

Rivages / Noir - Mars 2002 - Traduction (anglais) : Danièle Bondil - Pierre Bondil

Tags :  Roman noir Polar urbain Crime organisé Flic Grande-Bretagne Années 1980 Entre 250 et 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 30 décembre 2008

Le hold-up d’une succursale de la Loyd’s dans la ville du chef Harpur, sa remise à plus tard, la mort de deux indicateurs de la police et d’un membre de l’équipe de Harpur, un peu trop tendu et désireux de faire ses preuves. Le hold-up enfin qui ne se passe pas tout à fait comme prévu, du côté des bandits et du côté de la police qui arrête la bande tandis que le cerveau s’éclipse laissant un policier mort.
Harpur, confronté à sa hiérarchie, et à son association avec Jack Lamb, son informateur, confronté aussi aux familles des victimes, le jeune fils de son informateur Royston Paine, et surtout, la femme de Brian Avery.
Moins réussi que Retour après la Nuit, Raid sur la Ville est une histoire classique dont le personnage principal se laisse entraîner vers une dérive personnelle. Sans flambloir, sans démériter, il s’agit là du début d’une série qui se met en place. L’institution policière britannique est écorchée, de façon répétée, mais tout en délicatesse, sans l’acerbe mordant et le désespoir éteint qui se lit dans Retour après la Nuit.

— ... Oui, il avait une allure de policier.
— Costume chic et pas cher ? Chaussures neuves et pas chères ? demanda Harpur. De l'envie dans les yeux, certain que quelqu'un, quelque part, s'en met plein les poches, et que la retraite dans vingt ans ne va pas remplacer ça ? C'est bien nous.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Les romans du 87e district de Ed McBain, les autres volumes de la série Colin Harpur.

Le début...

Les dix premières lignes...

Il cherchait le nouveau tireur d’élite qu’il allait s’offrir, celui qui occuperait la confortable quatrième place à l’arrière de sa voiture, celui également qui collerait au plus près et ferait un travail propre quand ils sortiraient du véhicule et s’élanceraient au-devant d’un canon double. C’était pour bientôt, la rumeur était dans l’air (…)


La fin...

Quatrième de couverture...

Olin Harpur et ses hommes sont en planque devant une succursale de la Lloyd’s que des truands doivent mettre à sac. L’indic Jack Lamb a été formel. Mais il ne se passe rien. L’attaque a été reportée. En attendant, Harpur ronge son frein, d’autant plus qu’il semble y avoir une « opération de nettoyage » en ville, comme pour préparer le terrain. Lorsque le hold-up a finalement lieu, la police est au rendez-vous ; pourtant les choses ne se déroulent pas comme prévu. Le cerveau de l’opération réussit à prendre la fuite. Et Harpur compte ses pertes…
Ce premier volume de la série qui met en scène Colin Harpur introduit les personnages que l’on avait découverts dans Retour après la Nuit, Bill James nous étonne par sa liberté de ton, le côté retors de son intrigue et de ses personnages. Comme l’a écrit Christian Lehmann à propos de ce livre, « Les chapitres ne vont jamais où on les attendait. »


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Bill James










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition