Sans un Bruit

Paul Cleave

Sonatine - Novembre 2022 - Traduction (anglais) : Fabrice Pointeau

Tags :  Thriller Psychologie Flic Quidam Nouvelle Zélande Années 2020 Plus de 400 pages


Contribuez au financement de Pol'Art Noir est achetant ce livre

Edition originale

Un avis personnel...

Publié le : 03 octobre 2023

Zach est un petit garçon de sept ans caractériel, gâté par des parents un peu débordés. Il faut dire que Lisa et Cameron Murdoch maîtrisent mieux l’écriture de thrillers à quatre mains que l’éducation de leur gamin ; quand la mère joue la planificatrice, le père laisse libre cours à son imagination, une association qui fonctionne plutôt pas mal, pour les livres.
Cameron a au fond du cerveau un « Monsieur-Et-Si » qui ne sait envisager que des catastrophes. C’est bien utile sur le papier, plus rarement lorsque son fils disparaît. Fugue à sept ans, le fils prodigue est précoce…
L’inspectrice Rebecca Kent et son nouveau co-équipier Ben Thompson sont chargés de l’enquête.

Ce n’est pas tant la disparition de l’enfant qui intéresse Paul Cleave que les conséquences directes qu’elle provoque sur le couple que forment ses parents. En suivant l’enquête policière depuis son entame, dans le détail, on assiste au délitement de la relation de Lisa et Cameron. Eux qui passent leurs vies ensemble (ils travaillent conjointement) ne parviennent pas à rester soudés face à l’inquiétante disparition de leur fils. L’auteur traque les mécanismes de la discorde, comment les doutes s’immiscent au cœur des certitudes d’antan, comment il est facile de rejeter les responsabilités sur l’autre, tout en conservant toutefois une forme de légèreté et d’humour dans son récit.

Côté enquête, bien que Rebecca Kent reste totalement impartiale, elle se doit de prendre en compte le fait que les parents sont auteurs de thrillers et qu’ils maîtrisent toutes les « ficelles » qui permettent à un criminel d’échapper à la police.
Cameron, le père, est dans tous ses états. Il se sent soupçonné par la police, accusé de négligence par son épouse, mais surtout il a ce satané « Monsieur-Et-Si » qui sature son esprit en ayant réponse à tout.

Ce que dit Monsieur-Et-Si est très juste.
Très et juste sont mes deuxième et troisième prénoms.

Arrive alors l’acharnement médiatique qui transforme des parents éplorés en criminels potentiels avant de les considérer purement et simplement comme les auteurs d’un infanticide. La spirale infernale…

L’auteur suit une stricte chronologie du récit dont les rebondissements ne sont pas terminés à ce stade. On suit conjointement le père et l’enquêtrice principale qui alternent la narration. Paul Cleave n’ayant pas la réputation d’être un auteur attiré par la sociologie, il y aura bien sûr quelques retournements de situation qu’il serait préjudiciable de dévoiler ici. L’architecture de l’intrigue confine à l’horlogerie ; le moindre détail s’insère sans coup férir. Tout est prévu pour surprendre le lecteur avec des « horreurs »,
Situé à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, comme l’ensemble de la production de Paul Cleave, Sans un Bruit se révèle une agréable lecture apparentée au thriller machiavélique, rythmée par de nombreuses pirouettes parfaitement exécutées, et baignée par les gentils sarcasmes de son narrateur principal. Certains auteurs aiment jouer avec leurs lecteurs, Paul Cleave fait assurément partie de ceux-là.


Vous avez aimé...

Quelques pistes à explorer, ou pas...

Sans un Bruit est, depuis Un Employé Modèle, paru en 2010 et succès international, le neuvième roman de Paul Cleave traduit en français. La qualité est en général au rendez-vous.
L’ensemble de sa production est disponible en France chez Sonatine.

Le début...

Les dix premières lignes...

Le parc est un mélange d’allées d’herbe piétinée et de tentes. Partout il y a des étals, des files de visiteurs, des manèges, des lumières vives et de la musique. Des ballons de baudruche s’échappent de petites mains et s’élèvent vers le soleil. Il y a des genoux écorchés, des coudes tachés d’herbe et des ventres douloureux à cause des hot-dogs. Il y a des rires, des pleurs et des cris, de la chaleur, de la poussière et des forains qui hurlent d’approcher, de tenter sa chance, de tester son habileté. L’été est officiellement arrivé, et il a une odeur de pop-corn et de barbe à papa.
Le manège est constitué de kiwis ; des oiseaux à deux pattes et sans ailes au lieu de chevaux à quatre pattes et sans ailes. Chacun possède un long bec qui s’enfonce dans le sol derrière les pattes de celui de devant. Zach rit quand l’opérateur du manège le hisse sur le dernier disponible.


La fin...

Quatrième de couverture...

Auteurs de thrillers écrits à quatre mains, Cameron et Lisa Murdoch jouissent d’une confortable notoriété à Christchurch, où ils mènent une existence paisible et heureuse. Certes Zach, leur fils de sept ans, peut être difficile à vivre, mais Cameron et Lisa font face, s’arment de patience. Jusqu’au jour où Zach disparaît en pleine nuit. Fugue ? Enlèvement ? Les Murdoch sont bouleversés, prêts à tout pour retrouver leur fils. Mais lorsque les médias s’emparent de l’affaire, une vidéo fait surface : Cameron, visiblement excédé par une crise de Zach, emportant son fils sous son bras pour le jeter dans la voiture. Et le doute, lentement, s’insinue dans les esprits : après tout, qui mieux qu’un auteur de romans policiers peut commettre le crime parfait ?


L'auteur(e)...

Sa trombine... et sa bio en lien...

Paul Cleave










Edition(s)...

Informations au survol de l'image...

Réédition